Mon traitement par CAR-T-cells. 2ème étape : la reinjection des leucocytes T. après leur modification - traitement en 3ème ligne d'un LCM

Bonjour Véronique,
C’est très bien si les ganglions ont diminué avec cette chimio (que les médecins appellent le “bridge”, pour faire le pont entre leucaphérèse et hospitalisation pour les CAR-T). Ensuite on est hospitalisé un peu avant la date prévue pour la réintroduction, pour une chimio 3 jours de suite, une journée de repos , et la réinjection des cellules. Si la convocation est pour le 31, il aura la ré-injection de ses CAR-T le 3 ou le 4 février. Mais je vois que le moral est bon.
Courage et amitiés à vous deux

Bonjour Isabelle,
Comme pour ton mari, je ne suis toujours pas débarrassé des “cochonneries” attrapées dans cette période délicate, et suis toujours sous antifongique en permanence. L’infectiologue de Lyon dit que c’est fréquent avec l’aplasie que nous avons traversée. Mais celle-ci est autant provoquée par la chimio très forte des 3 jours avant, que par la réaction de notre organisme quand les CAR-T viennent combattre les cellules cancéreuses.
J’espère que les antibiotiques ont eu raison de la dernière infection urinaire de ton mari. A ma dernière infection en octobre, l’infectiologue avait remplacé l’antibiotique en cachets par un antibiotique en I.V. pendant 14 jours. Bon courage à lui et à toi.
Amitiés
Yves

1 « J'aime »

Merci Yves
Le corps est mis à rude épreuve face à tous ces traitements agressifs
Les antibios sont finis depuis 4 jours on attend de voir si ça va tenir ou pas sans infection
Mon mari a déjà eu des antibios ( biberons ) en IV mais la c’est délicat il faudrait lui reposer un midline et il y aurait encore plus de risque d’infections .
En ce moment il est très fatigué et dort beaucoup
Bon courage à tous les deux
Isa

1 « J'aime »

cest genial Yves,suis contente pour toi

Bonsoir Cassie,
Le prochain rendez vous d’hématologie est prévu en mars, avec un TEP avant ; ce sera donc 12 mois après les CAR-T. Auparavant, en février, il faudra faire le point sur cette infection fongique que j’ai eu après les CAR-T. Pour l’instant j’ai toujours le traitement pour cela, qui fatigue pas mal mon foie.
Ton mari supporte toujours bien son traitement d’immunothérapie ? C’est sous quelle forme ?
Amitiés à vous deux.
Yves

Cher Yves,
Lire que vous approchez les 12 mois après les CarT cells est émouvant.
Je sais que c’est un combat de tous les instants mais ça fait tellement du bien de lire que malgré les difficultés la vie continue :sun_with_face::heartbeat:
Ici le programme suit son cours. Seconde chimio d’arrêt prévue jeudi (motivée par une bonne résistance aux chimios et de bons résultats à à la précédente ).
Le rendez-vous avec le neurologue a été cool. 40/40 aux tests :muscle:t2:. Alors, 387 à l’envers çà donne combien ? :grin:
Veronique

1 « J'aime »

Bjr Yves,

L’immunologie de mon mari Imbruvica , est sous forme de cachet à prendre tous les jours.
Malheureusement au bout de 2 ans c’est devenu toxique pour le coeur
Le 27 décembre , il a eu une tachycardie terrible (pouls 170/200) qui a durée 3j, ce qui l’a amené en reanimation car pour compléter le tableau il a attrapé la grippe et infection pulmonaire, pronostic vital engagé
heureusement au bout de 12j, il a remonte la pente et a pu sortir de réanimation
j’ai eu tres trés peur
actuellement il essaye de se remonter et ils essayent de stabiliser son arythmie, donc le trt immuno a été arrêté , afin qu’il se reétablisse
L’angoisse c’est qu’il ne pourra peut être plus reprendre ce médicament qui fonctionnait bien sur le lymphome en RC
Que reste-il comme option avant les Car T Cells
enfin…je vois que tout semble à peu pres bien se passer pour toi et suis contente
a bientot de te lire

Bonjour Cassie,
Un autre inhibiteur de protéine BTK (qui agit comme Imbruvica sur cette protéine) est maintenant disponible. Il est peut être moins nocif pour le cœur. Demandez à votre hémato si c’est possible pour votre mari, puisque le traitement était efficace pour le lymphome.
Courage à vous deux
Yves