Arrêt traitement et douleur

Merci beaucoup et félicitations pour ton combat ! Je dois avouer que ça me rassure un peu (je préfère supporter ces douleurs là un moment je suis prête tant qu’il n’y a pas de rechute ! Logique en même temps :sweat_smile:

Bonjour à tous, atteinte d’un LH stade 4 diagnostiqué en décembre 2019, j’ai fini mes chimios (2 BEACOPP et 4 ABVD) il y a une semaine et un jour ( j’étais en rémission complète 1 mois et demi environ avant l’arrêt des traitements)

Depuis j’ai mal dans les bras, le cou et les jambes enfin un peu partout enfaite et je suis incapable de dire si les douleurs sont plutôt osseuses, musculaires ou « dans les chairs »…
Cette situation est elle arrivée à certains d’entre vous, et est ce possible que les ganglions cancéreux réapparaissent pendant ou aussi tôt dans l’arrêt des traitements ?

Je savais que tourner la page sans avoir peur serait difficile mais pas à ce point… je me sentais comme protégée pendant les chimios surtout que mon corps réagissait efficacement aux cures mais là c’est un peu l’angoisse que la maladie revienne…
Je précise que mes douleurs sont quand même supportable mais réelles et je ne les amplifie pas contrairement peut être à mes peurs je l’admets… j’ai souvent du mal à croire que j’aurais la force de me battre encore… malgré le bon déroulement des choses :crossed_fingers:t3: J’ai eu des aplasies tres difficiles avec les BEACOPP et des nausées interminables avec L’ABVD, c’est très éprouvant physiquement et mentalement.

Merci pour vos réponses et courage à tous ! :muscle:t3::relieved::relieved:

Bonjour Shou,
C’est super pour la fin de tes chimios, et ta rémission rapide. Je me retrouve un peu dans ton témoignage, j’ai eu aussi des aplasies très fortes et des nausées que rien ne faisait partir

Pour les douleurs, j’étais là aussi comme toi. J’ai eu de fortes douleurs post traitement, dans les bras, les jambes, les plantes des pieds (terribles au lever!). Le cou aussi, comme un torticolis. Je ne voudrais pas te faire peur, mais les douleurs ont duré un bon moment. Et puis petit à petit elles ont disparues, après quelques mois (3 ou 4 je dirais). Meême aujourd’hui, 9 mois après la fin des traitements, j’ai encore quelque vagues douleurs (qui ne m’empâchent pas de mener une vie complètement normale, j’ai repris le travail et le sport depuis longtemps)

Courage, ce ne sont pas de signes de rechute, et petit à petit les douleurs laissées par la chimio s’estompent