Vacciné Pfizer - Pas d'anticorps!

Bonjour,
Je viens de terminer un traitement d’entretien avec Rituximab.
Après trois vaccinations, mon hémato m’a fait faire un test sérologique: pas d’anticorps! Zut alors!
Quelqu’un est-il dans le même cas?
Comment cela peut-il se faire?
Y a t il quand même une certaine protection contre la maladie COVID19?
Merci de toute information.

1 J'aime

Bonjour,
En cas de non réponse à la vaccination contre la Covid 19, il existe un traitement. Vous pouvez en parler avec votre hématologue qui jugera si vous êtes éligible ou non.


Très cordialement,
1 J'aime

Merci Noémie,
Je vois mon hémato prochainement
Article très intéressant

Bonjour Eustache,

En récente rémission d’un LH, je suis dans la même situation que vous : pas d’anticorps après trois injections. Mon hématologue m’a en effet proposé le traitement Ronapreve en prophylaxie, ce que j’ai accepté. Cette bithérapie n’ayant pas encore obtenu l’AMM, l’accès ne peut se faire que via une demande d’accès précoce, nominative pour chaque patient. Voici le protocole à suivre tel qu’il m’a été décrit fin août :

  • le patient réalise un premier test PCR qui doit être négatif, condition sine qua none à l’accès au traitement.

  • à la réception de ce test, l’hématologue dépose la demande d’accès précoce pour ce patient auprès des autorités de santé.

  • la demande acceptée, le traitement peut commencer. Il se fait obligatoirement à l’hôpital, sous forme de piqûres (6 la première fois, puis 4 les fois suivantes si ma mémoire est bonne), une fois par mois pour une période non déterminée au jour de ma consultation. Un test PCR négatif doit être présenté avant chaque rendez-vous.

Si des personnes sur le forum reçoivent ce traitement, je serais intéressée de savoir quel délai s’est écoulé entre le premier test PCR attendu par le médecin pour déposer la demande d’accès précoce, et le début du traitement. Le site de la HAS indique en effet un délai de réponse inférieur à 10 jours. Or, j’ai réalisé le test PCR il y a un mois et suis toujours dans l’attente d’être appelée par l’hôpital…

Merci Fantome91!
Je vois mon hémato dans 10 jours.
Comme cela je serai préparé.
Bon courage.

Bonjour,
Merci pour la référence de cet article très intéressant, je suis dans ce cas là :
3 doses Pfizzer + Rituximab = pas d’anticorps !
Je reste persuadé qu’il y aura des solutions à venir.
Merci encore pour cette veille.

Bonjour,
Après deux injections de pfizer, j’ai été testé positif à la Covid (pcr). J’ai beaucoup souffert pendant 3 semaines, cloué au lit, seul, sans que covidom ni mon medecin n’ait pu trouver une aide soignante pour m’aider, j’ai eu tres peur. Transporté deux fois aux urgences de deux hôpitaux différents, sans faire de serologie, ils ne m’ont pas gardé, j’étais vacciné et à l’abri d’une forme grave. Covidom a contacté mon hématologue qui a dû refuser mon hospitalisation à cause de ma couverture sociale insuffisante m’ont ils dit.
Comme vous, j’ai fait une serologie, le résultat est négatif. Pas d’anticorps. Contrairement aux affirmations des urgences, je n’étais pas à l’abri d’une forme de grave semble-t-il !?
Aujourd’hui, on a préconise de faire la 3e dose. Pourquoi si elle ne permet pas de développer d’anticorps ? De surcroît, avant et après, on m’a prescrit en ald des sérologies que les laboratoires m’imposent de prendre à ma charge, car ayant eu la Covid, ça ne sert à rien, c’est du superflu medical selon eux.
Alors bien sûr, otage de cette maladie, je suis heureux qu’un laboratoire nous propose une solution alternative à la vaccination.
Toutefois , je ne peux définitivement écarter de mon esprit que tout cela soit exclusivement un business, une sorte de rançon à payer sous la contrainte d’une sorte de menace de mort de la nature qu’a représentée pour moi d’apprendre mon lymphome.
Avons-nous des premiers résultats sur l’usage de ce traitement alternatif ?
Où, sommes-nous, en train de nous faire recruter en tant que cobaye ?

Merci des éléments rassurant que vous pourriez me transmettre pour nous aider.

2 J'aimes

Bonjour Eustache, en essai clinique car récidive et devenu réfractaire au rituximab.
Mon hemato m’a dit que dans mon cas, suite aux nombreux traitements reçus, il était probable que je ne développe pas d’anticorps au virus, j’ai donc choisi de ne pas faire le vaccin pour ne pas cumuler les effets indésirables avec le traitement expérimental qui fonctionne et je vais bien. Heureusement, pour les patients n’ayant pas développé d’anticorps après les vaccins, il y a une solution : le Ronapreve qui est injecté sous conditions: être cas contact, avoir les symptômes ou être positif au covid, ce traitement doit être injecté dans les 5 jours. Bon courage à vous. Bien cordialement

Bonjour,

Pour les personnes dans notre cas (n’ayant pas répondu à la vaccination du fait de notre pathologie et de ses traitements), le Ronapreve est proposé en prophylaxie à raison d’une injection par mois (nul besoin d’être cas contact ni d’avoir des symptômes). J’ai moi-même commencé ce traitement cette semaine. Pour plus de détails, voir mon post précédent sur ce fil, auquel j’apporte juste une petite rectification : ce n’est pas 6 piqûres la première fois puis 4, mais 4 piqûres la première fois puis 2 par la suite. On reste sous surveillance une heure car l’infirmière relève les constantes (température, rythme cardiaque, pression artérielle) 30 minutes puis 60 minutes après l’injection afin de s’assurer qu’il n’y a pas de réaction allergique. À l’hôpital où je suis suivie, nous sommes une trentaine de personnes à suivre ce protocole, et tout se passe bien. Voilà, prochain rendez-vous dans un mois, et cela devrait durer tant que le virus circulera…

Bonjour,
pour la population à haut risque d’infection covid:

  1. receveurs de greffes d’organes solides

  2. receveurs de greffe allogenique de cellules hematopoietiques
    3 patients souffrant d’une hemopathie lymphoïde (leucémies, lymphomes, myélome…et patients receveurs de thérapie cellulaire genique type car T cell)

  3. patients recevant un traitement par anti corps anti cd20 (rituximab…) ou inhibiteurs de la tyrosine kinase de Bruton (ibrutinib…)

  4. patients porteurs d’un déficit immunitaire primitif
    donc pour cette population à haut risque
    3 situations peuvent se présenter:

  5. vous avez les symptômes du covid depuis moins,de 5 jours et un PCR covid positif
    prendre contact avec l’hematologue afin de mettre en place une perfusion de ronapreve

  6. Vous avez été en contact avec une personne positive au test Pcr ou infectée par le covid
    faire rapidement un test PCR et prendre contact pour injection de ronapreve

  7. Votre vie personnelle ou familiale vous expose à un risque de contamination par le Covid
    discutez en avec le spécialiste afin d’évaluer l’intérêt d’un traitement préventif par Ronapreve.
    Seul l’hematologue pourra confirmer si vous faites bien partie de cette population à haut risque et les mesures de prophylaxie à mettre en place en fonction de vos conditions de vie.
    Voilà, pour info, c’est plus précis
    Bien cordialement, olivier

2 J'aimes

Bonjou Olivier,
Merci pour cette réponse très complète.
Pouvez vous m’indiquer votre source concernant les patients recevant un traitement par Ibrutinib,. J’avais l’information concernant les anti cd20 (Rituximab) mais pas pour les inhibiteurs de BTK.
Bien cordialement
Yves

Bonjour Yves, j’ai reçu cette information par le biais d’un document provenant de l’équipe médicale au CHU où je suis en traitement, je peux vous le faire parvenir si vous le souhaitez, bien cordialement. Olivier

Merci beaucoup Olivier. J’ai trouvé, depuis mon message, l’information officielle sur le site de la Haute Autorité de Santé. Je vais me faire prescrire un nouvelle recherche d’anti-corps S puisqu’elle est maintenant remboursable avec ordonnance (en août, avant ma 3ème dose de Pfizer, j’ai dû la payer, malgré une ordonnance de l’hémato !..). Ensuite je verrais avec mon hémato ce qu’il convient de faire si les anti corps sont toujours absents. En attendant, le mieux est de se protéger au max.
Bonne continuation pour vous.
YVES

merci à vous, Yves, bonne continuation également
crdlt, olivier

Bonjour
3 injections Pfizer et sérologie négative (cause rituximab).
Après 3 mois batailles et de recherches d’un chu qui accepte de me délivrer le Ronapreve, j’ai enfin pu bénéficier de ce dernier en octobre. J’ai attendu 7 jours après mon test pcr et j’ai enfin pu être traité.
Émile

1 J'aime

Bonjour Émile,
Merci pour votre témoignage. Est ce le CHU où vous êtes suivi en hématologie qui vous refusais le Ronapreve ? Et est-ce que le traitement Ronapreve est éprouvant ?
Bonne journée
Yves

Oui, c’est le CHU qui me suivait qui refusait.
Après l’injection de ronapreve, je n’ai absolument aucun effet secondaire et la perfusion et la surveillance prennent environ 2h, avec un test pcr à faire là veille (tous les mois) !
Bon courage, n’hésitez pas à le demander.
Bien à vous
Émile