Vaccination covid accompagnant personnes à risques

Bonjour est-ce que quelqu’un pourrait me donner des informations concernant la vaccination covid pour les accompagnants s’il vous plaît ?
Mon fils est en cours de traitement LNH pas de vaccination prévue pour lui dans l’immédiat.
En tant que parents nous souhaiterions nous faire vacciner rapidement. Nous avons un peu plus de 50 ans et ne sommes pas considérés comme prioritaires.
Y a t il une formule spéciale pour pousser un peu les portes de la loi? Merci.

Bonjour,
Mon mari a un LH. Il vient tout juste d’obtenir l’autorisation de se faire vacciner. Mais c’est conditionné à sa PDS la veille de la date qui doit être entre deux chimios…
J’ai donc cherché le moyen de me faire vacciner. Mais non, rien pour le moment…nous devons attendre…
Néanmoins, essayer de prendre contact avec les directions d 'EPADH. Certains directeurs ont créé des listes pour les fins de flacons…
Bon vourage

Bonsoir Sylvie,

J ai demandé au centre de vaccination pour mon mari (50 ans) et mes parents (68/69 ans) qui vivent auprès de moi. Pour le moment, il n y a rien de prévu pour les accompagnants et comme il n y a déjà pas assez de vaccin pour les personnes vulnérables, il faut attendre…
J espère que Nicolas pourra être vacciné rapidement. Tu peux, peut être, déjà prendre rdv pour lui ? Les listes d attente sont longues et l hemato devrait donner son feu vert d ici qq semaines maintenant que sa chimio est terminée ? J avais anticipe l accord de mon essai clinique pour être sûre d avoir un rdv “rapidement” en me disant que je pourrais toujours annulé et qu on me remplacerait facilement !

Bisous et bonne soiree.

Merci à vous deux pour les informations. Quand vous voyez qu’il y a des passe droits sur ces vaccins au profit de personnes qui n’ont rien à craindre tout du moins pas grand chose face à un lymphome !!!
Nous sommes sur l’est de la France, à côté de Metz et où les variants de ce covid sont très présents.
Se battre toujours envers et contre tout. Je vais voir dans les EPADH de la région demain.
Bonne soirée à toutes les deux.

Oui, ça me rend triste :disappointed_relieved:
Bon courage

Bonjour,
Les accompagnants ne sont pas prioritaires pour la vaccination.
Actuellement seuls les patients en traitement par chimiothérapie ont accès à la vaccination. Les patients ayant eu un lymphome sont très à risque et ne peuvent pas bénéficier de la vaccination malgré une demande faite auprès de Monsieur le Ministre.
Pour cette vaccination, les règles sont très strictes et il n’y a pas de “passe droit”.
Les accompagnants ne représentent pas un risque de developper le COVID et encore moins une forme grave. Patience, votre tour pour le vaccin viendra bientot.
Très cordialement,

Bonjour,
Je pense que ce qui inquiète les accompagnants, c’est de transmettre la Covid au membre de leur famille, en traitement pour un lymphome, non vacciné et non des conséquences pour eux.
En tout cas, c’est l’inquiétude de mes enfants et de moi-même.

Tout à fait Nefitb c’est exactement ça. La peur de transmettre malgré toutes les précautions que l’on puisse prendre. Mon mari et moi-même avons mis notre vie professionnelle de côté depuis le 1er jour de la chimio de notre fils. POUR le protéger. Nous travaillons sur le luxembourg tous les 2 et en commun accord avec nos patrons respectifs nous nous sommes mis d’accord pour rester à l’écart de toute contamination. Restauration en milieu scolaire.
Voilà. Confinés ensemble depuis bien longtemps. Aujourd’hui il existe un vaccin pour nous sortir de cette situation pour espérer reprendre un semblant de vie, pour reprendre notre activité professionnelle et non on ne peux toujours pas. Nous ne voulons pas de passe droit mais juste aller retravailler sereinement.
Pour notre moral.

Bonjour Noemie,
Dans les témoignages ci-dessus et ci-dessous, je ne crois pas qu’il soit question de “passe droit”. C’est bien que France Lymphome soit intervenu pour les patients ayant eu un lymphome, mais une intervention auprès du Ministère pour les accompagnants serait également la bienvenue. (Je ne suis pas concerné puisque mon épouse à reçu la 1ère dose car plus de 75 ans. Mais je pense à tous le plus jeunes).
Cordialement

Bonjour Yves,
Bien sûr je comprends et je fais remonter la demande à notre comission playdoyer. Pour le moment nous n’avons pas eu de retour positif concernant la vaccination pour nos patients atteints d’hémopathie maligne. De plus, actuellement les scientifiques n’ont pas assez de recul sur le vaccin concernant la protection de l’entourage. Nous savons que le vaccin est efficace pour proteger le patient mais contrairement au vaccin contre la grippe par exemple, nous ne savons pas si protéger l’entourage c’est protéger le patient. C’est la raison pour laquelle pour le moment, le gouvernement a fait le choix de protéger uniquement les personnes vulnérables.
N’hésitez pas à consulter régulièrement notre site internet où nous publions toutes les actualités au fur et à mesure.
Très cordialement,

Bonjour et merci pour ce retour Noémie. Je ne vous cache pas que le terme “passe droit” m’a profondément affectée car seule la protection de mon époux compte. La vaccination des personnes vulnérables couplée à celle de l’entourage serait la meilleure des protections. Sinon pourquoi vacciner les soignants, personnels des EPADH, intervenants à domicile…
Bien cordialement

Bonjour,
J’ai un lymphome de type folliculaire à petites cellules de grand 1 stade 3. J’ai 63 ans. Je n’ai pas de chimiothérapie pour le moment. J’ai rendez-vous avec mon hématologue en juillet 2021. Je voudrais savoir si je peux me faire vacciner. Mon médecin me dit que je n’ai pas le droit au Pfizer car je ne suis pas prioritaire.
D’avance je vous en remercie

Bonjour. Selon les annonces du gouvernement, vous n’êtes pas prioritaire pour le moment. Seul les patients de plus de 75 ans, en traitement par chimiothérapie actuellement ou allogreffes sont prioritaires. Lorsqu’il y aura une évolution concernant les critères de vaccination, nous le communiquerons via notre site internet.
Cordialement,