Traitée avec ACALABRUTINIB

Bonsoir,
J’ai 53 ans. Depuis 3 ans je suis sous surveillance suite à la découverte d’une LLC (biopsie d’un ganglion sus claviculaire gauche). Jusqu’à présent les examens cliniques et les PDS étaient “normaux” et n’inspiraient pas vraiment d’inquiétude. Mais aujourd’hui ce n’est plus le cas. Le 16 mars dernier j’ai revu l’hématologue qui me suit (je la vois tous les 6 mois) et je lui ai fait part de mes inquiétudes. J’ai remarqué que les nombreux ganglions que j’ai sur tout le corps se sont développés plus rapidement depuis 6 mois et notamment ceux situés sur le derrière du crane. Ils ne sont peut-être pas tous cancéreux, c’est la raison pour laquelle je dois refaire un scan la semaine prochaine. Je ressens également une douleur intense au niveau des os lorsque je réalise la moindre tâche quotidienne. Ces douleurs peuvent toucher toutes les parties du corps. Elles sont insupportables et handicapantes. Mon hématologue m’a prescrit ACALABRUTINIB. Je dois le commencer le 6 avril prochain. Il parait qu’il est beaucoup mieux supporté et toléré que la chimio et qu’il a de bons résultats. J’ai lu certains effets indésirables sur des sites spécialisés mais je n’ai pas trouvé de témoignage concernant la prise de ce médicament. J’espère qu’il me fera partir les douleurs ressenties dans les os entre autres. Quelqu’un a t’il déjà pris ce médicament ? Si oui, est-ce possible d’avoir son témoignage sur les effets indésirables ressenties ou non ? Je suis tout à fait consciente que chaque personne réagit différemment. Merci d’avance. Bonne soirée et le plus important, gardez espoir !

Bonjour Ana-Maria,
Je suis sous Ibrutinib depuis janvier 2019, je viens de regarder ce qui se dit sur le net à propos de la différence d’effets recherchés et secondaires de l’Acabrutinib.
Ce traitement est mieux supporté que le mien, avec moins d’effets secondaires, avec un résultat très satisfaisant.
NB : c’est un traitement récent, avec un recul d’étude limité, Les événements indésirables (EI) de grade supérieur ou égal à 3 survenus chez plus de 3 % des patients comprenaient la neutropénie (12 %) et la thrombopénie (9 %)
Courage, le mental fait également beaucoup
Amicalement,
Régis