Soutien, Radiothérapie et suivie

Bonjour à toutes et à tous,
Je me présente, j’ai 35 ans 2 enfants et on m’a diagnostiqué un lymphome de hodgkin stade 2 le 01/07/2021.
Quand la nouvelle est tombée cela m’a anéantie. Je ne m’attendais pas à ce diagnostic.
Tout s’est enchaîné rapidement. Rdv cardiologue, pneumatologue, pose port a cath… et debut de la chimio. Je suis traitée avec 3 cures d’ABVD et je vais devoir faire de la radiothérapie.
Les 2 premières chimio se sont bien passées dans l’ensemble. Juste des nausées et de la fatigue mais j’arrivais à prendre le dessus.
Depuis la 3eme, je ne supporte plus l’odeur de la clinique. C’est un supplice d’y aller. Et quand je ressort, je n’ai plus de “vie”. J’ai des nausées plusieurs jours dessuite. Je suis épuisée et je n’arrive plus à me sentir en forme.
J’ai l’impression d’être enfermée dans le corps d’une “personne âgée”. J’ai dû mal à gérer les tâches du quotidien. Tout m’épuise. Pourtant je continue malgré tout à assumer ce quotidien à mon rythme.
En plus, le moral n’est pas toujours la. Je me sens perdue. J’ai l’impression que les gens autour de moi ne me comprennent pas. Je me sens seule alors que je suis entourée…

Heureusement il ne me reste plus qu’une chimio et après je vais entamer la radiothérapie.
J’aimerais avoir des témoignages concernant la radiothérapie: comment cela se passe… Et sur le suivi après le traitement.

Combien de temps après les traitements vous avez commencé a vous sentir mieux et avez vous repris le travail?

Je vous remercie de m’avoir lu.

Bonsoir

J’ai aussi un LH stade 4 diagnostiqué en mars. J’ai eu 6 cures de chimio ( 2 beacoop et 4 ABVD) qui se sont terminés début août.
Moi aussi, je supportais de moins en moins les chimios qui me fariguaient énormément. J’étais aussi transfuse entre chaque cure …
Il a fallu une bonne quinzaine de jours après ma dernière cure pour que je commence à me sentir mieux.
Vous pouvez demander une aide ménagère. Moi aussi j’ai 2 enfants et j’ai fais une demande à la ligue contre le cancer qui m’a finance cette aide menagere pendant mes soins…
Concernant le boulot, mon médecin m’a dit de ne pas m’en faire, que je reprendrais quand je le sentirais et pas à temps plein au début ( je suis infirmière et n’ai pas du tout envie de reprendre)
Je n’ai pas eu de rayons mais je sais qu’il y a peu d’effets secondaires contrairement à la chimio… c’est tous les jours et cela dure 10 à 15 minutes. Le plus pénible est le temps de transport si vous êtes loin de votre centre de soins.

Courage . C’est normal d’avoir des hauts et des bas

Et aussi j’ai aussi l’impression d’avoir 100 ans !!!

Merci pour votre message.
Dans notre malheur ça fait du bien de savoir que l’on est pas seul.
La vie ne nous prépare pas à vivre ce type d’événement et on ne nous guide pas toujours la ou il faut pour nous aider.
J’espère retrouver rapidement mon corps d’avant les traitements car j’ai dû mal à vivre le fait d’être diminuer et fatiguée en permanence.
Le plus difficile je crois pour moi est de me dire qu’avant que je commence les traitements je me sentais bien. Je n’avais aucun symptôme à part l’anenopathie au niveau du cou qui n’était pas douloureuse. Et maintenant pour être soignée, je dois subir un traitement qui m’affaiblie.
Je sais que ce n’est qu’un mauvais moment et qu’apres que je vais reprendre un vie normale mais malgré tout il y a une part de moi qui a peur de l’avenir.

Bonjour,

Votre témoignage me rappelle mon état quelques mois en arrière.
Vous avez déjà parcouru une bonne partie et vous pouvez être fière.
Oui c’est c’est de plus en plus dur à chaque cure mais c’est pour d’excellentes raisons que vous le faite.
J’avais quelques techniques pour m’échapper à cela quelques minutes: médiation, si vous avez la possibilité de devoir mobiliser votre attention sur quelque chose? C’est toujours ça qui vous permettra d’aller un peu mieux.
Notre cerveau a besoin d’être occupé pour être moins envahi par les satanés symptômes du traitement… Et oui notre cerveau arrive difficilement à ressentir les nausées et se concentrer sur autre chose en même temps, comme une petite discussion ou une médiation, ou autre chose selon vos habitudes et distractions.

Et en effet, il ne faut pas s’épuiser davantage que ce que provoque le traitement sinon vive l’intensification des effets secondaires comme les nausées. Il faut un soutien extérieur pour pouvoir se reposer c’est important. Avez-vous la possibilité d’avoir de la famille ou des amis qui viennent vous relayer pour les tâches de la vie quotidienne en plus d’une aide ménagère?

J’ai eu la chance d’avoir une infirmière référente, un psy et une assistant sociale au service d’oncologie qui m’ont soutenue tout du long. Sinon l’association de soutien pour les malades d’un cancer sur votre ville vous donnera d’excellent conseils et contacts pour traverser cette épreuve. Ensuite, j’ai été suivie en parallèle de mon médecin par un homéopathe naturopathe pour venir soutenir le corps à supporter mieux les effets indésirables. J’ai eu quand même les effets mais un bon moral. N’oubliez pas de vous entourer de gens et de choses qui vous font rire. Si c’est pas possible regardez des choses drôles à la télé.
Le livret d’accueil du patient est très bien ■■■çu et donne des conseils et des indications pour chaque situation provoquée par le traitement.

Courage, vous serez ensuite récompensée de tous ces efforts. Ça s’estompe ensuite assez vite une fois le traitement fini. Courage

Coucou ! Je suis sylviane, 35 ans, 2 enfants et c’est mon mari qui a eu un lymphome de hodgkin stade 1, diagnostiqué il y a presque un an (nov 2020). Il a eu 2 cures d’abvd (4chimios) et 10 séances de rayons. Il avait 37 ans au moment du diagnostic, en pleine forme à ce moment là… La chimio, ça a été terrible pour lui. Nausées, douleurs, moral au plus bas… Le cauchemar… Ensuite, 15 jours après la fin de la chimio, il était déjà bcp plus en forme. Les rayons c’était des “vacances” comparé à la chimio. Sur le coup, pas d’effet secondaire. Un mois plus tard, perte des poils (barbe et cheveux) sur la zone irradié mais ça a repoussé 2 ou 3 mois plus tard. Actuellement, il pète la forme !!! COURAGE, COURAGE !!! ce cancer de guérit bien, même si c’est super dur que le coup. Tu as passé le PLUS DUR !!! bisou !!

1 J'aime