Quand Maman est malade

Une Maman donne la vie, elle s’occupe des détails de la vie, elle se donne, elle aime avec toute sa force. Mais, qu’est-ce qui se passe quand Maman est malade? Je voudrais partager 2 moments de ma vie pour témoigner de comment la vie continue mais autrement.

Je m’en souviens d’une fête des mères, je n’allais pas bien dès le réveil, il fallait que je tire mon corps du lit. Encore une fois je luttais contre le sentiment que mon corps m’a trahi. Je voulais être Maman remplie d’énergie et d’activités, comme un train qui ne s’arrêtait jamais et pourtant j’étais arrêté au quai contre ma volonté, frustrée encore. J’étais déçue, je n’étais pas la Maman que je rêvais d’être, mon plan a échoué pourtant j’avais bien commencé mais là, plus de force. Et puis, ma fille a sauté sur mon lit et s’est blottie contre moi “Joyeuse fête Maman!” rapidement, elle s’est positionnée avec grand soin au bout de mon lit pour lire sa poésie pour moi. C’était un acrostiche qui commençait chaque ligne par un lettre de MAMAN. Avec amour et tendresse envers moi, elle racontait comment à travers ses yeux elle voyait sa Maman, forte et conquérante, une héroïne à ses yeux. Je me voyais tout autrement de comment elle me voyait. Elle était témoin du courage malgré l’épreuve, la faiblesse aussi bien que la force. Mon rôle de modèle de la vie a pris une toute autre forme. Ce souvenir est resté gravé dans ma mémoire. Mes enfants étaient en train d’apprendre l’amour, le courage et la compassion dans un contexte inattendu.

Quand cette même enfant est devenue jeune femme elle a eu une autre leçon de la vie qui la forgera à nouveau. Maman était gravement malade à nouveau, autre chose cette fois. C’était sa première année d’études pour devenir ingénieur, des études prenantes et intense. Elle s’inquiétait pour moi, pas top quand tu as déjà la pression des études. Nous parlions beaucoup, je la rassurait mais cette fois femme à femme avec d’autres mots, avec une autre compréhension de la vie et dans le but de l’équiper. Ce n’était pas la théorie éloignée de la réalité mais la vie comme une rose avec ses épines aussi. Pendant ma convalescence, elle m’a appelé en m’expliquant qu’elle a dû faire une présentation en anglais devant ses camarades. Elle a décidé de parler de combien l’espoir m’avait gardé et soutenu malgré la maladie. J’ai été profondément émue et dans un sens reconnaissante. Je n’aurais pas choisi ce cursus d’apprentissage pour ma fille ou mes autres enfants mais j’ai vu que toutes choses peuvent concourir pour notre bien et le bien de nos enfants même quand Maman est malade.

Témoignage d’une bonne Maman à une autre.

5 « J'aime »