Ne pas maigrir après une chimio

Bonjour, lors de mon hospitalisation pour ma première chimio. On m’a pesée 67 kgs pour 1m 65. Je m’étais laissée aller, jai bien mangé, de plus c’était les fêtes. On ma dit de ne pas perdre de poids. Je me suis forcée à manger à l’hôpital malgré les nausées. J’avais déjà une alimentation équilibrée. Je resucre mon cafe, je grignote dans la journée. J’ai perdu 1, 5 kg depuis le 10 janvier. Je ne peux pas me gaver. J’avais deja des soucis le syndrome du colon irritable et avec le traitement ou le stress ça n’arrange rien. Est ce normal de perdre un peu ou avez vous des conseils pour ne pas trop perdre merci bon dimanche Christine

1 « J'aime »

Bonjour,

Cela dépend des personnes, certains grossissent avec le traitement.
Si vous perdez du poids, malgré le fait que vous vous forciez, ne culpabilisez pas.
Continuez de vous forcer tant que possible, même si avec les nausées c’est pas simple, l’objectif étant de perdre le moins possible pour conserver de l’énergie et de la réserve.
Votre médecin peut vous prescrire des compléments alimentaires (clinutren par exemple) si il estime que la perte de poids est trop importante ou trop rapide

Ce sont des petites bouteilles de lait ou de jus très protéinées et caloriques

Une bonne technique est aussi d’ajouter des ingrédients aux recettes… par exemple une purée de pommes de terre, vous pouvez y mettre des œufs, beaucoup de beurre, du lait, ça la rendra plus riche sans pour autant augmenter la sensation de se forcer

Courage

Bonsoir CHRISTINEANNIE

Je ne peux pas vous aider sur cette question, j’ai perdu 20 kilos pendant les 6 chimio avec le Rchop, mais je n’ai jamais été malade, jamais vomis, je mangeais comme avant voir plus, on n’a jamais compris pourquoi j’ai perdu les kilos que j’ai d’ailleurs repris 3 ans après :slight_smile:

Cordialement
Turquoise

Bonjour @CHRISTINEANNIE,

La gestion de poids est souvent difficile.

Il peut y avoir différentes raisons pour lesquelles vous perdez du poids si vous maintenez la même alimentation :

  • vous êtes en déficit calorique :vous dépensez plus de calories que vous en mangez (reprise d’une activité physique, vous bougez plus…)
  • même si vous avez ajouté plus de sucre… Vous avez peut être réduit ou ôter d’autres aliments
  • un petit déséquilibre hormonal
  • perte de la masse musculaire en parallèle avec le déficit calorique
  • vous privilégiez plus les protéines, les légumes, légumineuses…

Écrivez tout ce que vous mangez avec les quantités, vos activités et voyez avec votre médecin ce qu’il en pense ou une diététicienne qui pourra vous dire où vous en êtes au niveau des calories. Ainsi, vous serez exactement pourquoi il y a cette perte de poids et pouvoir vous tranquilliser.
Il se peut que vous reprenez dans les tous prochains jours.
Moi, je fais du yo-yo que j’essaye de gérer.

Tenez nous au courant.

Bonjour @CHRISTINEANNIE,

Il me semble que la perte de poids est parfois une conséquence des chimio. J’ai perdu environ 5-6 kilos avant les chimios, et j’ai reperdu 5-6 kilos pendant le premier cycle de Beacopp. J’avais de telles nausées pendant ma première chimio que je ne me suis presque pas alimentée pendant 5/6 jours (la simple vue ou l’odeur de nourriture transformait les nausées en vomissements, mes plateaux repas ne passaient plus la porte de ma chambre d’hôpital). Ayant toujours eu des formes disons (je pouvais sans trop de risques graves pour ma santé perdre ces 10 kilos, même si ce n’était évidemment pas conseillé), les médecins m’ont demandé dans un premier temps (jusqu’à ce que les très grosses nausées diminuent) de simplement forcer mon organisme à se rappeler qu’il était capable de digérer quelque chose : une compote de fruits sans gout bien froide, petite cuillère par petite cuillère, si j’arrivais à manger un petit pot sur une journée, c’était une petite victoire !

Les médecins m’avaient donnés quelques astuces pour limiter la perte de poids :

  • S’écouter : manger quand on a faim, et ce qui nous fait envie, peu importe quoi et peu importe l’heure (c’était notamment pour arriver à manger avec les nausées, à noter que les aliments froids déclenchent souvent moins de vomissements que les chauds).
  • Fractionner les repas : ne pas hésiter à faire cinq ou six petits repas par jours plutôt que trois gros si ces trois gros ne nous permettent pas de manger assez.
  • Manger de l’hypercalorique : cuisiner tous les plats avec beaucoup de crème, de beurre, etc. (autant dire que ma famille a pris du poids quand moi je limitais la chute !)
  • Une petite bouteille de Fresubin par jour. Il y a plein de gouts, à vous de trouver celui qui passe le mieux !

Bon courage

Marine

2 « J'aime »