Lymphome cutané mycosis

Bonjour, je suis atteinte d’un lymphome cutané, enfin une papulose lymphomatoide, qui semble bénigne, et un mycosis fongoide. J’ai essayé la pommade dermocorticoide qui n’a pas fonctionné, ensuite la photothérapie qui a fonctionné que sur une partie des lésions, et j’entame maintenant le ledaga, j’avoue être inquiète au sujet des effets secondaires… J’ai 30 ans et je sais que j’ai cette maladie depuis 7 mois. Comment le vivez vous ? Y a til des personnes en remission ? Des personnes ont déjà été traité au ledaga ? Merci d’avance pour vos retours.
Lisa

Bonjour Lisa,
J’ai un mycosis fongoïde aussi, stade 1 a. Plein de petites plaques disséminées un peu partout, les dermocorticoïdes fonctionnent en ce sens qu’ils atténuent les plaques, mais jamais jusqu’à les faire disparaître entièrement. Même quand j’en mets tous les jours en petite quantité sur chaque plaque, la rougeur disparaît mais la lésion reste visible si on met le nez dessus, la texture de la peau ne revient pas tout à fait à la normale.
En été, avec le soleil (conjugué à la cortisone), ça va mieux, mais idem, ça ne disparaît pas.
Je ne connais le Ledaga que de nom, on ne me l’a pas proposé, je suis suivie à l’hôpital Saint-Louis (Dr Bagot et Ram-Wolff) et pour l’instant l’option c’est de poursuivre avec les dermocorticoïdes.
Tu vas utiliser l’application MyFo ?
Désolée de ne pas répondre vraiment à tes questions, nous ne sommes pas très nombreux avec ce fichu mycosis sur ce forum…
Bien à toi.
Frédérique
PS : je ne le vis pas très bien parce qu’il y a quand même un préjudice esthétique et surtout une grosse anxiété que ça évolue en quelque chose de plus agressif.

Bonjour Frédérique, merci pour ta réponse.
Je suis suivie aussi à l’hôpital Saint Louis, et tout comme toi j’ai des petites plaques disséminés sur plusieurs parties du corps. Je suis à un stade pas très avancé non plus, mais la photothérapie n’a pas été suffisamment efficace sur moi, c’est pourquoi je commence le ledaga. Je ne connais pas l’application myfo, en quoi elle consiste ?
Je t avoue que je suis aussi angoissé au moindre ganglion qui gonfle, à la moindre tâche ou plaque qui débarque… Tout me stresse alors que je devrais plutôt me détendre…
Bien à toi
Lisa

J’avais vu ça sur ce site, j’essaie de coller le lien, voyons si ça marche :[https://www.francelymphomeespoir.fr/contenu/agir/myfo-care]

Eh bien apparemment le copier-coller a fonctionné, donc c’est un programme d’accompagnement téléphonique pour l’application du Ledaga.
On ne t’en a pas parlé à Saint-Louis ? Tu es suivie par quel médecin ?
Eh oui, mon quotidien est devenu très anxiogène, à chaque petit bouton, surélévation de la peau, piqure inexpliquée, je commence à psychoter. Et comme je suis nettement plus âgée (53 ans) et asthmatique, je cumule avec des épisode de toux, douleurs articulaires et Cie qui pourraient être normales mais comment savoir.
Parfois je me dis que je devrais passer aux antidépresseurs et me trouver un bon psy :roll_eyes:

bonsoir,

je viens de lire votre post, et je comprends vos inquietudes, pour ma part je ne peut répondre de ce que je connais, j’ai utilisé le ledaga, en ayant non pas un MF mais un syndrome de sésary et je suis aussi traité sur Saint-Louis depuis 1 an car le service sur Reims a fermé ses portes.
bon je vais pas refaire mon historique, il suffit de lire mes anciens post ou j’y résume ma saleté de cancer. et aussi la prise de parole dans l’émission Potcast sur les lymphomes Cutanés que l’on trouve sur youtube l’émission “Rare à l’écoute”
Pour le leddaga cela fonctionne pas trop mal, il faut surtout ne pas se décourager, enfin je dis ça mais vu l’annonce de vendredi matin, je dois changer de traitement parce que la maladie reprend trés trés vite donc il faut tapper fort.
j’ai et j’utilise toujours le ledaga sur mes plaques bon moi je suis un peu zinzin, mais je vais jusqu’à ce que je ne puisse plus supporter la brulure, mais ça fonctionne pas mal, bon je ne vais pas mettre des photos pour vous montrer le résultat, car ça fait peur, mais d’après l’ancien médecin qui me suivait à Reims,( le Professeur Grange) une pointure dans cette maladie il suffit de chercher sur internet ses publications

il fait partie de cette Elite autour de Madame Bagot. et je lui dois ma survie, oui survie car cette maladie qui est le syndrome de sésaryà faillit m’emporter fin 2018.

Donc pour faire simple, et je sais ce n’est pas facile puisse que j’essaie de m’en convaincre, il faut garder espoir, le morale, la niak… c’est ce que j’essaie de faire depuis vendredi à l’annonce du verdic, mais voila facile à dire, pas facile à appliquer pour soi.
concernant la rémission, le temps joue en votre faveur, et l’age aussi, vous etes dans le bon service.
ecoutez votre corps, ecoutez votre coeur, ne fléchissez pas ou si vous le faites, parlez en, ne vous faites pas tirer par le fond, car la maladie n’attend que ça.

voila, vous voyez , aujourd’hui alors que mon moral n’est pas au meilleur de sa forme, et bien le fait de vous écrire, me redonne cette soif de me battre.

Pour moi, pour ma famille, pour mes ami(e)s pour les personnes que j’ai perdu en chemin.

Voila, je ne sais pas si mon message vous aidera, mais sachez que je suis à l’ecoute.

J ai un facebook,il suffit de chercher par mon nom de famille (lamidieu. fréderic)
ou meme un mail, si vous en avez envi. mes je réponds régulièrement, enfin j’ai repris l’habitude de répondre.

Je ne me prétant pas savoir ou avoir le savoir , mais ce que j’ai vécu et que je vis encore, je le partage.

je me bats contre cette maladie, mais aussi pour que toutes et tous, nous ayons l’ecoute dont nous avons besoin.

ne faiteps pas attention aux faute d’orthographe, je ne corrige jamais je ne ffais pas de relecture, c’est de l’écriture spontanée.

Voila, passez des fetes de fin d’annnées tranquillement, laissez un instant vos angoisses au placard.

et comme je dis et fini toujours mes textes

" the show must go on"

à bientot peut etre de vous lire ou de vosu appercevoir à saint -Louis

Fredji

Bonjour à vous, merci pour vos retours, j’espère de tout cœur que ça ira mieux pour vous, soyez fort !!

Fredji, comment s’est passé la première fois pour le ledaga ? Avez vous eu des brûlures instantanément ? Des rougeurs etc ? Ou c’est arrivé plus tard ?

Lisa

Bonjour
J ai deja exprime mon parcours apres avoir ete au colloque a marseille j ai rencontre des medecins specialises sur le lymphome cutane je suis donc suivie maintenant sur l hopital st louis je me sentais si seule a lille et pas comprise du tout
A tel point que la maladie a atteind tout mon corps du haut du crane au bout des pieds je n ai plus rien de feminin puisque je dois me cacher surtout l ete le traitement en cour m apporte un peu de mieux comme confort j aimerai pouvoir parler en attendant les 4h de perfusion mais je ne vois personnes atteinds comme moi je me dis que je dois etre une exception j avoue maintenant d avoir pris conscience que je ne vis plus je survie meme si j ai des enfants et on me dit qu il faut se battre la souffrance est plus forte.
Alors j’espere que cette annee sera benefique a tous l espoir le moral des ameliorations physiques.
Courage a tous

Bonsoir,

je reprends doucement mais surement la plume pour vous répondre.
Concernant le ledaga, j’ai eu des brulures presque du jour au lendemain.
d’après le professeur qui me suivait à Reims, il faut aller jusquà la brulure car on obtient de bon résultat, bon par contre il faut arriver à supporter, après ça passe par toutes les couleurs, du rouge au violacée et après ça s’estompe pour retrouver une peau presque parfaite, mais c’est long, moi j’ai actuellement 3 tumeurs que je traite par lédaga, mais c’est long, et comme e mets des bas de contention ça pique un peu, mais bon faut prendre son mal en patience.
voila, ce que je pouvais vous dire concernant le ledaga et un des effet indésirable, mais pas des moindre, le jour ou j’ai utilisé pour la première fois le ledaga, nous étions tellement paniqué que nous avons envoyé directement les photos à mon professeur qui me suivait, et il nous a reçu dés le lendemain, pour nous rassurer, et c’est là qui nous a dit qu’il fallait aller jusqu’à la brulure et au maximum de ce que je pouvais endurer.

Voila, si vous avez besoin, n’hésitez pas je reste à votre disposition

et gardez espoir, moi je me bats depuis fin 2017, et je continue le combat en essayant de ne pas sombrer, et garder le moral, car il est primordial pour combattre ces foutus cancer.

“the show must go on”

fred