LH - Preservation de fertilité post-chimio

Bonjour à toutes et à tous,

Je me permets de mettre un petit message pour avoir un retour d’expérience si possible.

Petit historique : mars 2020, diagnostique d’un lymphome de Hodgkin stade 3B. Pas le temps de faire une préservation de fertilité, et malgré mes 22 ans on attaque directement sur deux cures de BEACOPP, avec un bonus Covid.
Premier Petscan très bon, rémission partielle, donc désescalade en ABVD pour 4 cures.
Deuxième Petscan : rémission complète, donc on finit avec les deux cures “au cas où”.

Bientôt trois ans après, je vais très bien. Néanmoins on a testé ma fertilité un an après les chimio. Résultat pas incroyable avec un AMH à 0.25 alors que pour mon âge il devrait être autour de 5, et une activité ovarienne réduite. Les gynécos décident d’attendre un an pour voir s’il y a une évolution positive naturelle. Un an plus tard, AMH à 0.2, ce qui est plus que bas pour mon âge, avec 3/4 follicules sur les ovaires au lieu de 7.

Voilà pourquoi du haut de mes 25 ans, les médecins me disent que en effet je suis à risque pour une ménopause précoce. On va donc mettre en place une procédure de cryogénisation d’ovocytes dans quelques mois (je suis actuellement à l’étranger). Les médecins m’ont rassuré sur un point : une grossesse naturelle n’est pas impossible, on sait juste qu’elle est moins probable.

J’ai deux questions :

  • D’une part les médecins m’ont dit que vu mes résultats aux examens, il sera probablement nécessaire de faire de nombreux prélèvements (5-6 voire plus). Il est même possible qu’ils n’arrivent pas à prélever d’ovocytes avec des taux aussi bas, même s’ils sont prêts à essayer du fait de mon âge. Est-ce que quelqu’un (ou un proche) aurait déjà fait une cryogénisation avec des taux similaires ?

  • D’autre part, six cycles ou plus cela me parait long et lourd (injection, écho, prélèvements, etc.). Est-ce que certaines (ou des compagnes, amies) ont déjà fait cela avec un travail à temps plein en parallèle ? Si oui, je serais preneuse d’un témoignage sur comment vous avez géré ça, si vous avez dû aménager votre travail, etc.

Je vous remercie !

Marine

Bonjour @mariniere ,
Avez vous un suivi spécifique avec un spécialiste de la fertilité (et non un gynécologue) ? Il est important de consulter un médecin qui soit vraiment spécialisé et qui pourra faire un état des lieux précis au vu des traitements que vous avez reçu.
Cordialement,

Bonjour,

Merci de votre réponse.

En effet, mon message n’était pas très clair. Les tests (AMH et écho) ont été prescrits et réalisés par ma gynéco habituelle, qui m’a ensuite envoyé au service de médecine de la reproduction de l’Hôpital Femme Mère Enfant à Lyon. C’est le chef de service et son interne qui m’ont reçu, qui ont consulté les résultats et qui m’ont ensuite expliqué qu’ils étaient en effet trop bas et qu’ils m’accueillaient dans leur service pour mettre en place une cryogénisation. C’est aussi eux qui m’ont expliqué la procédure et le fait qu’il y aurait probablement de nombreux cycles, avec un résultat incertain.

Marine

1 « J'aime »

Bonjour je souhaitais te raconter mon histoire qui peut être t’apportera un peu d’espoir …en 2016 après 1 an d’essai bébé sans résultat , je me dirige vers la PMA ou me diagnostic un sopk a ce moment mon taux AMH est très très élevé. Après un an d’essai et suite à une fiv je donne naissance à ma fille . 6 mois après sa naissance des symptômes apparaissent, après 2 ans d’un diagnostic erroné on m’apprends que j’ai un lymphome de Hodgkin stade 4 b et le jour de l’annonce on me dit que les traitements me rendront stérile , le cancer étant tellement avancé, pas le
temps de préservation, la chimio commence dans moins d’une 1 semaine 2 beaccop et ,4 Abvd.
2 ans après la fin des traitements je me décide a faire un point , et clôturer définitivement une nouvelle envie de grossesse ( après 3 mois de non cycle )
Le résultat est sans appel AMH au plus bas 0.2 les taux fsh catastrophique. Cependant cette prise de sang faites le 31 er Juillet Je tombe naturellement enceinte 15 jours plus tard…Je suis actuellement enceinte de 4mois et demi

2 « J'aime »

Bonjour Sango,
Merci beaucoup pour ton témoignage qui en effet donne espoir sur la possibilité de tomber enceinte après les chimio et avec des taux dans les chausettes ! On va tenter de faire une cryogenisation, mais c’est sur que j’essayerai de tomber enceinte naturellement le jour venu, et on verra bien ce qu’il se passera. En tout cas, ca me donne aussi espoir sur le fait que même avec des taux bas, ils arriveront peut-être à ponctionner des ovocytes !
J’espère que ta nouvelle grossesse se passe bien et que le petit bébé est en pleine forme !

1 « J'aime »