LF, 2ème rechute après autogreffe

Après 2012 puis 2017, me revoilà sur ce forum.

Mon dernier scanner de contrôle, 5 ans après l’autogreffe, laisse apparaitre une nouvelle adénopathie inguinale ainsi qu’une « dilatation du système pyélocaliciel » (c’est au niveau du rein). Je ne sais pas s’il y a un rapport entre les deux.

Mais ce qui m’inquiète c’est la réapparition de cette adénopathie inguinale. Je pensais qu’avec le traitement radical de l’autogreffe j’en aurais terminé avec cette cochonnerie !

Je revois l’hématologue la semaine prochaine mais j’appréhende ce qu’il va m’annoncer comme réjouissances à venir. Même si j’avais plutôt bien supporté le R-CHOP en 2012 puis le R-DHAC ainsi que l’autogreffe (conditionnée par BEAM) en 2017.

Maintenant avec 5 ans de plus au compteur, les traitements sont sans doute plus difficiles à supporter ? Est-ce qu’on peut faire 2 autogreffes à 5 ans d’intervalle ? Bref je me pose beaucoup de questions …

Bonsoir Amaury1963,

Même lymphome, même combat.
Généralement tu ne peux pas faire 2 autogreffes. Si la première a échoué, elle ne sera jamais reproposée. Bien souvent, il est proposé l’allogreffe si on trouve un donneur compatible. Après d’autres traitements peuvent être choisis comme l’immunothérapie, les CarT cells.
C’est ton hématologue qui avisera.
Pour ma part en 4ème ligne de traitement, c’est un essai clinique qui m’a sauvé.
Courage à toi.

Cordialement

Mes affaires se précisent. La deuxième rechute est confirmée par la biopsie.
Donc le programme c’est anticorps monoclonal obinutuzumab (Gazyvaro) + revlimid pour le moment. L’objectif étant de préparer le terrain pour les carT cells (leucaphérèse prévue le 21 juin), donc debut du traitement sans doute debut août. Donc j’innove sur toute la ligne. Beau programme pour les vacances ! Mais les carT cells me font un peu flipper, même si je sais que je n’ai pas trop d’autres choix …

J’ai reçu un appel de l’hématologue ce matin. Suite à une coronarographie faite hier, il apparait un trop gros risque de problème cardiaque avec revlimid. Donc je vais arrêter cette chimio “cool” pour une chimio classique à base de bendamustine.
Est ce bon signe ou pas ? L’avenir le dira …